Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ces Femmes qui ont réveillé la France

Debré et les femmes d'exception

12 Février 2013, 16:45pm

Publié par Ces Femmes qui ont réveillé la France

Jean Louis Debré aime les héros oubliés. Après un précédent ouvrage consacré aux Oubliés de la République, qui rendait hommage à une douzaine de députés émérites, le président du Conseil Constitutionnel présente son Panthéon des Femmes qui ont réveillé la France.

Jean Louis Debré, le président du Conseil Constitutionnel

Jean Louis Debré, le président du Conseil Constitutionnel

Avec sa coauteure, Valérie Bochenek, il retrace le destin de femmes pionnières, courageuses, combattantes hors norme. Vingt-six au total. Parfois très connues, souvent inconnues ou oubliées. A chaque fois, d'incroyables destins que les auteurs décrivent avec force détails tout en les restituant dans l'histoire de la République. On reste stupéfait devant la liste d'interdits que notre pays infligea, jusqu'au dernier siècle, à la moitié de ses concitoyennes. Qui se souvient d'Elisa Lemonnier, fondatrice de l'enseignement professionnel pour les jeunes filles? Qui connait Julie-Victoire Daubié, première bachelière; Marie Deraismes, première franc-maçonne, ou encore Madeleine Brès, première docteure en médecine? Qui a entendu parler de Jeanne Chauvin, première avocate, ou encore de Marthe Simard, première parlementaire?

 

Les auteurs dressent l'inventaire des corporatismes, privilèges er immobilismes que ces femmes d'exception ont fait tomber. Car c'est pas à pas que les femmes ont du conquérir les responsabilités, abattre les bastions de la mysoginie et surtout imposer leurs droits aux plus élémentaires des droits de l'homme. Jean Louis Debré n'oublie pas, bien sur, les symboles féminins de cette histoire de la République qu'il aime tant. L'écrivaine George Sand, l'anarchiste Louise MIchel, la première académicienne Marguerite Yourcenar et, bien sur, Simone Veil complètent cette série de portraits passionnants.

 

Bruno Jeudy, Le Journal du Dimanche 10/02/2013

Commenter cet article